Pages Navigation Menu

Blog de Marie-Michel

Pourquoi un blog ?

Ce blog est d’abord né pour répondre à une attente : des jeunes, des familles et des enfants me demandaient régulièrement de mettre en ligne sur le net mes homélies, enseignements ou interventions diverses dans les médias. J’avoue que tout un temps, j’ai plutôt fait la sourde oreille à cette proposition qui  revenait souvent frapper à ma porte. En effet, vivant dans le silence de l’ermitage, je désire être fidèle au Charisme de la Vierge missionnaire qui privilégie en communauté un appel fort à la vie contemplative par la mission première de la prière. Ayant d’autre part un ministère sacerdotal assez intense et des missions régulières en France et à l’étranger, je n’envisageai nullement de me lancer dans un blog personnalisé   pouvant évoquer d’ailleurs une certaine mise en scène de soi assez déplaisante. Il y avait sans doute là un manque de simplicité jusqu’à ce que j’entrevois l’appel du Seigneur à travers l’attente de ses enfants. Je me souvenais alors que Jean-Paul II avait fait du Net une nouvelle terre de mission.

Pour la construction et le suivi de ce blog, je tiens à remercier ici deux membres de la Vierge Missionnaire : Frère Séraphim et Sœur Thérèse-Benoîte. Sans eux, ce blog n’existerait pas. C’est grâce à leurs compétences techniques, leur encouragement et leur sens inné de la mission que j’ai eu le courage de me lancer dans cette aventure. Car au-delà des circonstances, la raison ultime de ce blog est d’annoncer la  » Bonne Nouvelle  » de la tendresse de Dieu pour l’homme :  » aimer et faire aimer l’Amour  » comme dit petite Thér��se. Et en ce sens, je veux laisser ici la parole à nos trois derniers Papes :

 

 » Dieu est en train de préparer pour le christianisme un grand printemps que l’on voit déjà poindre … L’Eglise est encore plus engagée dans un nouvel Avent missionnaire. Nous devons entretenir en nous la passion apostolique de transmettre à d’autres la lumière et la joie de la foi et nous devons former à cet idéal tout le Peuple de Dieu … car la caractéristique de toute vie missionnaire est la joie int��rieure qui vient de la foi.

Nous ne pouvons pas avoir l’esprit tranquille en pensant aux millions de nos frères et sœurs, rachetés eux aussi par le sang du Christ, qui vivent dans l’ignorance de l’amour de Dieu. Pour le chrétien individuel comme pour l’Eglise entière, la cause missionnaire doit avoir la première place, car elle concerne le destin éternel des hommes et répond au dessein mystérieux et miséricordieux de Dieu … »  (Saint Jean-Paul II, Encyclique Redemptoris Missio, n�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 86 et 91)

 

 » Par son amour, Jésus-Christ attire à lui les hommes de toutes les générations : en tous temps il convoque l’Eglise lui confiant l’annonce de l’Evangile, avec un mandat qui est toujours nouveau. C’est pourquoi aujourd’hui un engagement ecclésial plus convaincu en faveur d’une nouvelle évangélisation pour redécouvrir la joie de croire et retrouver l’enthousiasme de communiquer la foi est nécessaire. L’engagement missionnaire des croyants puise force et vigueur dans la redécouverte quotidienne  de son amour. En effet, la foi grandit quand elle est vécue comme expérience d’un amour reçu et quand elle est communiquée comme expérience de grâce et de joie . Elle rend fécond, parce qu’elle élargit le c��ur dans l’espérance et permet d’offrir un témoignage capable d’engendrer … »  (Benoît XVI, Lettre Porta Fidei, n° 7)

 

 » La première motivation pour évangéliser est l’amour de Jésus que nous avons reçu, l’expérience d’être sauvés par lui qui nous pousse à l’aimer toujours plus. Mais, quel est cet amour qui ne ressent pas la nécessité de parler de l’��tre aimé, de le montrer, de le faire connaître ? Si nous ne ressentons pas l’intense d��sir de le communiquer, il est nécessaire de prendre le temps de lui demander dans la prière qu’il vienne nous séduire. Nous avons besoin d’implorer chaque jour, de demander sa grâce pour qu’il ouvre notre cœur froid et qu’il secoue notre vie tiède et superficielle … Qu’il est doux d’être devant un crucifix, ou à genoux devant le Saint Sacrement, et être simplement sous son regard ! Quel bien cela nous fait qu’il vienne toucher notre existence et nous pousse à communiquer sa vie nouvelle ! Par conséquent, ce qui arrive, en définitive, c’est que  » ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons !  » (1 Jn 1,3). La meilleure motivation pour se décider à communiquer l’Evangile est de le contempler avec amour, de s’attarder en ses pages et de le lire avec le cœur. Si nous l’abordons de cette manière, sa beauté nous surprend, et nous séduit chaque fois … il n’ y a rien de mieux à transmettre aux autres.  »   (Pape François, Exhortation apostolique Evangelii Gaudium, n° 264)

 

Alors, Bienvenue sur ce Blog de Marie-Michel pour célébrer la beauté du Visage de Dieu,

la tendresse de sa Mère et la communion dans l’Amour …