Pages Navigation Menu

Blog de Marie-Michel

Tweet marial – Mars 2016

Tweet marial – Mars 2016

 

                                              Tweet marial – Mars 2016 :

                          Au pied de la Croix :

la Mère de miséricorde !


            « Au pied de la Croix,

le Cœur blessé de Marie

est parfaite résonance

                                                du Cœur ouvert de Jésus … »

 

 

 Méditation mariale

        Jésus a expiré et vient d’avoir le Cœur transpercé (Jn 19,34). Marie est là, face à Lui … ce dernier assaut sur le Corps de son Fils achève sa Passion et manifeste une double vérité du salut :  son Cœur ouvert d’où jaillit l’infinie miséricorde pour l’humanité et Marie qui, toujours vivante et brisée, vit une compassion extrême en son Cœur dont personne ne comprendra la douleur … en effet, s’il est affreux pour une maman de regarder souffrir son enfant sur une Croix, il lui est encore plus terrible de voir que, juste après sa mort, on blesse encore la chair de sa chair !  C’est cette indicible douleur que chante l’émouvant Stabat Mater :

         « Debout la Mère douloureuse, près de la Croix était en larmes devant son Fils suspendu …

            Dans son âme qui gémissait, toute brisée, endolorie, le glaive était enfoncé. 

            Quel est celui qui sans pleurer pourrait voir la Mère du Christ dans un supplice pareil ?…»

       En ce dernier acte de la Passion où le côté de Jésus est transpercé, l’épée de douleur prophétisée par Syméon (Lc 2,32) traverse ici le cœur de la Vierge à un degré de profondeur que Dieu seul connaît. Marie est en syntonie parfaite avec ce que représente cette ultime blessure sur le corps de son Fils. La Parole de Jésus l’a ouverte juste avant à une nouvelle maternité à travers l’Apôtre bien-aimé (Jn 19,26-27). Et voici que maintenant, cette lance traversant son propre Cœur l’ouvre en plénitude au mystère de l’infinie miséricorde …

      Ainsi, ce dernier coup de lance résonne en Marie à travers une douleur inconnue qui ne s’origine que dans sa compassion pour Jésus crucifié et pour nous pécheurs. En sa foi sublime, son Cœur blessé par l’épée prophétisée est parfaite « résonance » du Cœur ouvert de Jésus … Marie devient Mère de miséricorde. En suivant jusqu’au bout l’Amour crucifié et transpercé, Marie a sondé en sa foi le dessein fou de la miséricorde du Père manifesté en son Fils qui est aussi le sien !  Jésus l’a emportée dans le mystère sans fond du salut …

 

 

                                                                                                        Marie+Michel

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Please copy the string 0p8epk to the field below: