Pages Navigation Menu

Blog de Marie-Michel

Tweet marial – Octobre 2015

Tweet marial – Octobre 2015

Tweet marialOctobre 2015 :

« Marie, la Mère qui a pris soin de Jésus,

prend soin désormais de ce monde blessé,

avec affection et douleur maternelles … »

 

 

Méditation mariale

Le Saint Père François a, comme St Jean-Paul II, une relation intime et filiale avec la Mère de Dieu et de l’Eglise. Quand il part à l’étranger, avant de prendre l’avion, il va à la Basilique Ste Marie-Majeure de Rome pour confier à Marie sa mission. Et de même au retour, il vient tout déposer au même lieu entre les mains de sa Mère. C’est le signe d’une enfance du cœur vécue avec Marie.

Comme Jean-Paul II, également, il prie le saint Rosaire quotidiennement. Le Pape Polonais l’appelait : « ma prière préférée, prière merveilleuse de simplicité et de profondeur… » et le Pape Argentin dit : « Le Rosaire est la prière qui accompagne tout le temps de ma vie. C’est la prière des simples et des saints … c’est la prière de mon cœur ! »

Dans sa dernière encyclique « Loué sois-tu » sur le défi écologique urgent et universel, il développe en finale une splendide méditation mariale sur « la Reine de toute la création ». Le Pape nous fait pénétrer avec une rare profondeur théologique dans le mystère éternel, actuel et eschatologique de la mission de Marie, Mère des hommes et de la création :

«Marie, la Mère qui a pris soin de Jésus, pend soin désormais de ce monde blessé, avec affection et douleur maternelles. Comme, le cœur transpercé, elle a pleuré la mort de Jésus, maintenant elle compatit à la souffrance des pauvres et des créatures de ce monde saccagées par le pouvoir humain. Totalement transfigurée, elle vit en Jésus, et toutes les créatures chantent sa beauté. Elle est la Femme « enveloppée de soleil, la lune est sous ses pieds, et douze étoiles couronnent sa tête » (Ap 12,1). Elevée au ciel, elle est Mère et Reine de toute la création. Dans son corps glorifié, avec le Christ ressuscité, une partie de la création a atteint toute la plénitude de sa propre beauté. Non seulement elle garde dans son cœur toute la vie de Jésus qu’elle conservait fidèlement (Lc 2,51), mais elle comprend aussi maintenant le sens de toutes choses. C’est pourquoi, nous pouvons lui demander de nous aider à regarder ce monde avec des yeux plus avisés».

 

P.Marie+Michel

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Please copy the string h9NJ3E to the field below: