Pages Navigation Menu

Blog de Marie-Michel

Tweet marial de Mai 2015

Tweet marial de Mai 2015

 

 

« Sous le soleil de Fatima :

J’ai prié Marie et j’ai rencontré Jésus ! »

 

 

 

Méditation sur une conversion : de Woodstock à Fatima !

Enfant prodigue du mouvement hippie, j’étais parti loin à la quête de la liberté et je n’avais pas trouvé la vérité : celle qui donne sens et transfigure une vie … Après les voyages et les pop-festivals, je voulais partir à Katmandou mais la Providence m’a aiguillé vers Fatima. Et là, aux pieds de Marie, après bien des combats, je me suis tourné vers son Cœur Immaculé en priant son rosaire … je peux l’appeler « le chapelet de ma conversion » : cette fois-ci, il n’y avait plus ni obstacles, ni objections, je priais de tout mon cœur en laissant courir mes doigts sur le chapelet comme on me l’avait appris. Et voici qu’au beau milieu de la prière, je me suis senti envahi par un amour infini … en priant Marie, je fus saisi, traversé, retourné par la présence de Jésus : il était là et je le savais de tout mon être ! Il m’était donné par grâce d’ouvrir les yeux de la foi sur la présence du Ressuscité ! Je touchais Dieu dans son humanité et, de chercheur, je me découvrais depuis si longtemps « cherché ». Jésus me fixait d’un regard impossible à décrire, et je pleurais de cette béatitude des larmes où Dieu engloutit tout dans son infinie tendresse. Je me sentais pardonné de toutes mes offenses et errances à travers mon corps et mon cœur. Et, chose inouïe, je découvrais que Lui seul en connaissait les secrets en même temps que les cris de détresse. Qui comprendra le Cœur de Dieu ? Qui prendra la mesure de son infinie patience ? Elle est vraiment la profondeur de l’amour pour nous …

Ainsi, j’étais venu visiter la Mère et j’ai rencontré le Fils. J’ai prié Marie et elle m’a révélé Jésus. Je me suis blotti sur le Cœur de la Mère et j’ai ressemblé au Fils. J’ai reçu la Mère et je suis devenu fils … Oui, Marie, par tes mains de Femme lumineuse et éternellement belle (Ap 12,1), tu as fait tourner le soleil de ce monde à Fatima. Mais je témoigne que par tes mains de Mère de l’Eglise, tu as retourné mon cœur en me tournant vers le Soleil de l’Amour : Jésus, mon Sauveur, qui est venu me délivrer de l’ombre de la mort (Lc 1,79).

Marie, tendresse de ma vie, ce témoignage est pour te dire ma reconnaissance … mais aussi pour murmurer au cœur de tous ceux et celles qui liront ces lignes que, pour eux aussi, tout peut commencer maintenant : tu les regardes et les attends dans l’indicible tendresse de ton Cœur Immaculé … Tu es la Cité des blessés de la vie, le rempart ultime contre la désespérance, le lieu où le trou noir devient une étoile de joie … Tu es la ville sainte dont la compassion peut accueillir toutes les misères et les horreurs de la vallée des larmes ; tu es notre Mère à tous et tout est possible si l’on veut bien s’approcher de toi avec un brin de confiance …

 

P.Marie-Michel

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Please copy the string nN8PgI to the field below: