Pages Navigation Menu

Blog de Marie-Michel

Le Tweet marial du mois de Mars 2015 –

Le Tweet marial du mois de Mars 2015 –

         

 

 Sur la Croix, tu es né de son Cœur …

et sa Mère devient ta Mère…

 

 méditation :

Dés le premier Dimanche, l’Eglise insiste sur l’orientation première qui doit fonder nos résolutions de Carême :  la prière d’ouverture de la Messe nous a invité à « progresser dans la connaissance de Jésus-Christ et nous ouvrir à sa lumière par une vie de plus en plus fidèle… »  Ainsi, le ton majeur est donné et la question de Jésus vient à nouveau frapper à la porte de nos cœurs : « Pour vous, pour toi, qui suis-je ? » (Mt 16,15). Où en suis-je donc dans ma réponse à l’amour du Christ ?  Il ne s’agit pas d’abord de trop se regarder ou de faire des choses pour vivre un bon Carême … mais de faire un peu plus attention à Quelqu’un qui est toujours là : son Regard est un appel silencieux au cœur de nos vies.

          La quintessence du Carême est de se familiariser à nouveau avec cette évidence évangélique absolue de Celui « qui nous aime toujours le premier » (1 Jn 4,10). Car la mondialisation de l’indifférence refroidit notre cœur et le chemin de la foi doit à nouveau nous conduire vers l’Amour qui nous a aimé à en mourir. Dans un passage unique, le nouveau catéchisme lève le voile sur l’indicible vérité qui doit bouleverser mon Carême : « Jésus nous a tous connus et aimés durant sa vie, son agonie et sa passion et Il s’est livré pour chacun de nous … » (CEC 478).         

         Voilà pourquoi durant le Carême sont premiers pour le chrétien la prière et le jeûne à la rencontre de Dieu et qui s’authentifient dans la charité à la rencontre de l’autre… car sur la Croix, tu es né de son Cœur ouvert par la lance (Jn 19,33-34) d’où a jailli l’Eglise Epouse !  Mais l’Eglise n’est pas encore entré en sa plénitude : elle est à la fois sainte et pécheresse. Voilà pourquoi Jésus nous a donné sa Mère pour entrer dans son Mystère … (Jn 19,27). Alors, au début du Carême, immergeons-nous aussi en son Cœur plus vaste que l’univers :  au pied de la Croix, elle est cette Femme qui accouche à travers une nouvelle maternité où chaque homme devient son enfant. Saint Jean-Paul II l’a magnifiquement exprimé : « Jésus choisit donc Jean comme symbole de tous les disciples qu’Il aime … et Il manifeste la volonté de faire de Marie non pas simplement la Mère de l’ensemble de ses disciples, mais de chacun d’eux en particulier, comme s’il était son seul fils à la place de son Fils unique ».

       En nous découvrant dans la foi si aimés du seul Sauveur et de sa Mère, nous allons vivre un Carême exceptionnel !  Nous n’aurons plus peur de changer de vie. Nous aurons le courage d’offrir jusqu’au bout notre faiblesse … et nous sera donné alors par l’Esprit la béatitude des larmes et la joie du retour vers le Père.

                                                                   

                                                                                            P.Marie+Michel

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Please copy the string vik3vA to the field below: