Pages Navigation Menu

Blog de Marie-Michel

Dans cette petite Hostie …

Dans cette petite Hostie …

« Divine Hostie petite comme moi … »

Sainte Thérèse de Lisieux

 

Photo 2

 

« Dans cette petite Hostie se trouve la réponse

aux interrogations les plus lancinantes des homme,

la réponse à leur soif de joie et d’amour,

que chacun porte en son cœur … »

Saint Jean-Paul II

L’Eucharistie, c’est Jésus qui, sans quitter le Ciel, se rend présent sur la terre. C’est Dieu qui vient chez nous par effraction d’ amour. Il va jusque là pour nous permettre une intimité inouïe avec lui et une unité étonnante entre nous. L’Eglise est le Corps du Christ parce que l’Agneau immolé n’a pas hésité à se faire pour elle, Eucharistie …

Dans sa contemplation de l’Eucharistie, Thérèse ne cède à aucun esthétisme religieux qui reste au seuil du mystère mais elle va au fond du réalisme eucharistique : son Créateur qui, d’un divin regard, la maintient en vie à chaque instant … Voici qu’il se fait pour elle silencieux Pain de Vie … Telle est son admiration eucharistique :

 

 » Tu veux me nourrir de ta divine substance moi, pauvre petit être, qui rentrerais dans le néant si Ton divin Regard ne me donnait la vie à chaque instant … Ô Jésus ! … laisse-moi te dire que ton amour va jusqu’à la folie … Comment veux-tu devant cette folie, que mon cœur ne s’élance pas vers toi ?  Comment ma confiance aurait-elle des bornes … Ma folie à moi, c’est d’espérer … »   (Manuscrit B)

 

Thérèse est bouleversée par ce mystère où elle voit la folie de l’amour de Dieu  » visibilisée  » dans la fragilité eucharistique. Elle touche là qui est Dieu … car  » ce que Dieu est, cela nous est manifesté et livré dans l’Eucharistie  » dit le théologien Urs Von Balthasar … Cela la pousse à s’ouvrir sans cesse … à aller toujours plus avant dans l’épaisseur du mystère présent. Il est trop grand le mystère de la foi pour le réduire à des clartés passagères. Plus elle regarde l’Être aimé caché dans l’Hostie, plus son élan est grand. La confiance n’a plus de limites. Thérèse a été saisie par la soif de Dieu dans l’Eucharistie … Et la folie de l’espérance est la seule réponse proportionnée à la Folie de l’Amour … »

 

Marie-Michel, Emerveillés de l’Eucharistie,

avec Thérèse de Lisieux et Jean-Paul II, p.88-89

 photo 3

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Please copy the string 5t3Hmh to the field below: